Patrimoine Culturel Immatériel
unesco detail banner

Al Ayyala

Aperçu

Galerie

Le saviez-vous

UNE REPRÉSENTATION DE BRAVOURE

Écouter à la page
Incarnation des valeurs et du patrimoine émiratis, Al-Ayyala met en scène des hommes tenant de fines cannes en bambou qui se déplacent au rythme de percussions
Probablement la danse traditionnelle la plus connue des Émirats Arabes Unis, Al-Ayyala est interprétée par des hommes et des garçons qui tiennent de fines cannes en bambou et bougent à l’unisson sur un rythme régulier de percussions. Al-Ayyala est représentée lors de mariages, de fêtes nationales ou d’autres célébrations.

Profondément intégrée dans la culture des EAU, Al-Ayyala illustre la philosophie et la bravoure du mode de vie bédouin et réaffirme leurs valeurs de dignité et d’honneur. Étant donné qu’elle reflète le patrimoine et les valeurs de la culture émiratie, la danse est devenue un symbole de l’union et de l’identité nationale.

BATAILLE SYMBOLIQUE

Al-Ayyala implique deux rangées de 20 interprètes minimum qui se font face en une scène de bataille stylisée, où de fines cannes de bambou représentent flèches ou épées. Les hommes de chaque rangée se tiennent debout épaule contre épaule, leur main gauche dans le dos de la personne se trouvant à leur gauche. 
Chaque rangée d’interprètes alterne des mouvements avec la tête, les épaules, les bras et les cannes pour suggérer la victoire ou la défaite – bougeant à chaque fois sur le rythme des percussions. En même temps, ils chantent des vers, souvent issus de la poésie Nabati, sur les thèmes de bravoure et de chevalerie. 
Al-Ayyala est pratiquée depuis des générations par les habitants des EAU, tant par les populations de la côte que par les communautés de l’intérieur du pays. La danse a une telle importance qu’elle a été inscrite en 2014 sur la « Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité » de l’UNESCO. 
 

LES AUTRES PARTICIPANTS

 

Al Abu (le père) marque et maintient le rythme, tandis que les percussionnistes se trouvent entre les deux rangées de danseurs, portant des percussions de petite et de grande taille, des tambourins et des cymbales en cuivre. Un groupe d’hommes, connu sous le nom d’Al Jaweela ou « Al Yaweela » en dialecte émirati (le nom implique un mouvement), accompagne la performance et se déplace en un large cercle, marchant sur le rythme de la musique et brandissant de fausses épées et de faux fusils, qu’ils lancent parfois dans les airs avant de les rattraper. 
Les Na’ashat, un groupe de jeunes femmes portant des robes traditionnelles ornées appelées Al Mekhwar, se tiennent debout devant les deux rangées d’hommes et secouent leurs cheveux d’un côté à l’autre sur le rythme de la musique, une indication symbolique de confiance en la protection offerte par les chevaleresques danseurs Al-Ayyala. 

Le saviez-vous ?

L’Al-Ayyala de la région côtière, pratiquée par les communautés urbaines, intègre des instruments de musique, ce qui n’est pas le cas de l’Al-Ayyala pratiquée à l’intérieur du pays par les populations vivant dans les régions désertiques et dans de petits villages

CARTE POSTALE

Réalisez une carte postale à envoyer en ligne ou par la poste à un proche ou à votre famille.

Select an image

Sélectionnez une image

Write note

Écrire votre message

Email

Entrer l'adresse e-mail / Adresse Postale

Envoyez une carte postale

Exprimez-vous