Patrimoine Culturel Immatériel
unesco detail banner

Al Majlis

Aperçu

GALERIE

LE SAVIEZ-VOUS

À LA UNE

DIALOGUE ET PRISE DE DÉCISIONS

Écouter à la page
Un forum traditionnel qui offre aux Émiratis une opportunité pour débattre, délibérer et partager des informations concernant les enjeux du moment
Le Majlis (conseil) était traditionnellement un élément essentiel de la vie sociale et politique émiratie, servant de forum aux membres de la communauté pour discuter entre eux de certains problèmes et pour soulever d’importantes questions auprès des anciens et des Sheikhs. Les marchands et les juristes organisaient également des Majalis (pluriel de Majlis).

Traditionnellement, les anciens et les Sheikhs organisaient des Majalis pour discuter des affaires quotidiennes, relayer des informations et raconter des histoires. Tous les membres de la communauté étaient autorisés à assister à ces forums afin de donner leur opinion sur les questions du moment.   

Les Majalis organisés par les anciens, les chefs de tribu et les Sheikhs sont connus sous le nom de barza, et l’hôte du Majlis est appelé « barez » (éminent) quand il préside son Majlis. Au cours de tels Majalis, l’hôte écoute les plaintes, les requêtes et autres objets de litige des personnes présentes et cherche à les résoudre. L’ambiance est celle du dialogue constructif, caractérisé par l’honnêteté, l’ouverture d’esprit, la liberté et l’ingéniosité.

Les Bédouins appellent ces rassemblements Bayt Al-She`r (maison en poils), une référence aux tentes en poils de chèvre à l’intérieur desquelles ils étaient organisés. Les Barza Majalis sont également appelés Al Marms ou Al Mayles.

En raison de l’importance du Majlis, les EAU, Oman, le Qatar et l’Arabie Saoudite l’ont inscrit en 2015 sur la « Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l’Humanité » de l’UNESCO.

AUTRES MAJALIS

En plus du barza Majlis, il y avait traditionnellement deux autres types de Majalis aux EAU : le Majlis des marchands et le Majlis de justice.
Les Majalis de marchands étaient ouverts à tous, mais particulièrement aux plongeurs de perles, car ils leur offraient un moyen de récolter des fonds pour leur voyage et de s’assurer que leurs familles reçoivent des denrées alimentaires de base, comme du riz, de la farine et du café. Ces Majalis étaient particulièrement animés pendant la saison perlière, et spécialement vers la fin, quand le prix des perles était négocié. Pendant la saison de la pêche à la perle, le Majlis traitait tout litige entre les plongeurs ou entre plongeurs et négociants, mais servait également de lieu où partager des récits concernant des incidents en mer. De la narration, des récitals de poésie et d’autres formes de divertissement avaient également lieu au cours de ces séances.
Ces Majalis accueillaient également les négociations pendant le mois sacré du Ramadan ainsi qu’après les prières du vendredi tout au long de l’année, quand les négociants se rassemblaient pour parler affaires.
La spécialité du Majlis de justice était de rendre des verdicts selon la Shari’a et il s’occupait souvent d’affaires transmises par le barza Majlis et le Majlis des marchands. Les Majalis de justice étaient reconnus non seulement pour régler des différends, mais également pour offrir aux personnes présentes un enseignement sur des sujets religieux. Ces Majalis étaient habituellement ouverts depuis le petit matin jusqu’à la prière de midi, et ouvraient à nouveau entre la prière de l’après-midi et celle du coucher du soleil.
Le terme « Majlis » a été adopté par les gouvernements modernes pour désigner des organes consultatifs et décisionnels, tant élus que non-élus, y compris des corps législatifs et des conseils de ministres.
 

LIEUX


Les Majalis des villes côtières sont souvent construits en plâtre et en terre, avec tonnelle et charmille, ou de simples toiles pour offrir de l’ombre. Les Majalis étaient organisés dans un bayt al-she’r, ou dans des lieux en plein air appelés « Barns », autour de feux de camp, et avec du café servi aux participants. Les Majalis dans les régions montagneuses étaient organisés dans des dépendances spéciales ou dans d’autres lieux de rassemblement. Des sujets tels que l’apiculture, les troupeaux de chèvres et la localisation de troupeaux d’antilopes, d’hyènes et de loups y étaient abordés.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les pêcheurs de perles et les marins en mer pouvaient utiliser un bateau pour accueillir un Majlis où discuter de sujets tels que les navires, la pêche, la plongée et les difficultés en mer.

CARTE POSTALE

Réalisez une carte postale à envoyer en ligne ou par la poste à un proche ou à votre famille.

Select an image

Sélectionnez une image

Write note

Écrire votre message

Email

Entrer l'adresse e-mail / Adresse Postale

Envoyez une carte postale

EXPRIMEZ-VOUS