Patrimoine Culturel Immatériel
unesco detail banner

Gahwa

Aperçu

GALERIE

LE SAVIEZ-VOUS

À LA UNE

SAVOURER LA TRADITION

Écouter à la page
Le café fait partie intégrante de l’hospitalité arabe et les traditions qui y sont associées constituent une partie importante du patrimoineimmatériel de la région
Servir du café à ses invités constitue un élément important de l’hospitalité dans la société arabe et dans les Émirats, ainsi qu’un acte symbolique de générosité. Le café arabe (appelé « gahwa » dans le dialecte des Émirats) est un élément essentiel de la culture arabe depuis des siècles, et la manière de le préparer et de le servir relève de traditions et de rituels élaborés.

PRÉPARATION

Dans le passé, les Bédouins préparaient leur café sur un feu rudimentaire, dans un orifice creusé à même le sol. Au fil du temps, il fut remplacé par le kuwar, un foyer en argile avec un poêle fait de galets et de plaques en pierre. Dans les maisons ou les tentes, le kuwar était installé dans un recoin du Majlis, avec un panier destiné au bois à brûler et une place pour la personne préparant le café. Le processus de transformation des grains en café comprend différentes étapes, dont le tri, le nettoyage, le séchage et la torréfaction des grains jusqu’à ce qu’ils deviennent rouges ou bruns. Les grains torréfiés sont moulus et infusés pour produire un café aux arômes et saveurs intenses.

 

UTENSILES ET OUTILS

L’ensemble des ustensiles utilisés pour préparer le café est appelé le Ma`ameel (panier pour la préparation du café), et il comprend des outils spécialement destinés à cette fonction, dont l’al-tawa (une large casserole circulaire pour griller les grains de café), l’al-mihmas (une cuillère pour mélanger les grains), et une pince en fer pour placer et répartir les braises à l’intérieur du poêle.
Le dallah est un ustensile important dans le processus de préparation du café. Conçus et décorés de manière particulière, trois types de dallahs sont utilisés pour préparer et servir le café arabe : le dallat al-khamrah (un grand pot pour faire bouillir le café et la cardamome), le dallat al-talgeemah (un pot de taille moyenne pour filtrer le café) et le dallat al-mazalah (un petit pot qui sert àservir le café ).

TRADITIONS ET COUTUMES

La manière de servir le café arabe est dictée par une étiquette élaborée, tant pour la personne qui fait le service que pour l’hôte et l’invité. Par exemple, la personne qui fait le service doit tenir le dallah de la main gauche, avec le pouce pointant vers le haut, et tenir la tasse de la main droite. De la même manière, l’étiquette pour l’invité l’oblige à utiliser la main droite pour recevoir et rendre la tasse à la personne qui le sert.
L’invité le plus important ou le plus âgé est servi en premier, et seulement un quart de la tasse est servi. Une fois vidée elle peut être remplieà nouveau. La coutume veut que soit consommée au moins une tasse de café, mais pas plus de trois. Le café arabe est préparé et savouré par les hommes et les femmes sans aucune distinction sociale, particulièrement à la maison.

CAFÉ ET PATRIMOINE

Le café arabe symbolise la générosité et l’hospitalité, des qualités qui sont tant appréciées dans la société des Émirats que le rituel du café s’est retrouvé profondément ancré dans leurs traditions.
Reflétant l’importance culturelle de cette boisson, les EAU, l’Arabie Saoudite, les Sultanats d’Oman et le Qatar, ont inscrit en 2015 le café arabe sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Dans la culture arabe, ne pas servir de café à un invité est considéré comme un manque d’hospitalité, même si un banquet est organisé en son honneur.

CARTE POSTALE

Réalisez une carte postale à envoyer en ligne ou par la poste à un proche ou à votre famille.

Select an image

Sélectionnez une image

Write note

Écrire votre message

Email

Entrer l'adresse e-mail / Adresse Postale

Envoyez une carte postale

EXPRIMEZ-VOUS