Revenir en arrière
Préhistoire et paléontologie

APERÇU

GALERIE

LE SAVIEZ-VOUS

Informations sur le lieu

ÎLE ANTIQUE

Écouter à la page
Ce site archéologique apporte un éclairage nouveau sur la culture et le mode de vie des anciens habitants des EAU
Située au large des côtes de l’émirat d’Abu Dhabi, la petite île d’Umm an-Nar abrite un site archéologique qui a révélé d’importantes découvertes graces auxquelles il a été possible de mieux comprendre la culture et le mode de vie des habitants de l’âge du Bronze aux Émirats Arabes Unis.
Entre environ 2 500 et 2 000 ans avant notre ère, cette petite île était occupée par un peuplement relativement important qui était impliqué dans le commerce régional, avec des artéfacts révélant que la population de l’île faisait du commerce avec des civilisations aussi lointaines que l’ancienne Mésopotamie (l’Irak actuel) et la vallée de l’Indus (le Pakistan et l’Inde actuels).

TOMBEAUX ET CONSTRUCTIONS

L’île, qui fut fouillée pour la première fois en 1959 par une équipe d’archéologues danois, contient d’importantes constructions et des tombeaux de la culture Umm an-Nar. Le cimetière comprend des tombeaux en surface, de forme circulaire et de diamètre variant de 6 à 12 mètres. Ils mesurent plusieurs mètres de haut et sont divisés en chambres accessibles par de petites entrées.
Chaque chambre était conçue pour contenir les restes de plusieurs personnes, mais leur nombre précis est difficile à établir en raison des perturbations provoquées par les pilleurs de tombes et le passage du temps.
Les tombeaux étaient construits en utilisant des pierres de taille. Certaines de ces pierres originales ont été utilisées lors de la restauration de quelques-uns des tombeaux durant les années 70. Les murs d’enceinte des constructions les plus importantes étaient parfois décorés de sculptures représentant des oryx, des bœufs, des serpents et des dromadaires.
Plusieurs bâtiments construits en pierre brute furent également mis au jour sur l’île de Umm an-Nar. Ils comprennent des maisons et un entrepôt. Ce dernier était utilisé pour stocker et transporter des biens depuis l’île jusqu’aux régions entourant le Golfe persique.  

MODE DE VIE

Les archéologues ont retrouvé sur le site de l’île toute une série d’objets, qui offrent un aperçu sur la vie de cette ancienne population. La liste d’objets trouvés comprend des colliers, des bijoux et même une épingle à cheveux en or ; des armes en cuivre ; et de la poterie importée et locale, décorée de motifs élaborés. Des objets en bronze, tels que des hameçons, furent également retrouvés. Ces derniers étaient fabriqués avec un cuivre d’origine locale, qui provenait probablement des montagnes situées à l’intérieur des terres, près de l’oasis d’Al Ain.
Des objets tels que des hameçons et des plombs de lestage pour filets de pêche illustrent la dépendance de la population à la mer pour se nourrir. Le dugong, également appelé « vache des mers », semble avoir été un élément de base de leur régime, et la peau et l’huile de cet animal étaient également utilisés. Le dugong, qui est aujourd’hui un mamifère marin protégé devait autrefois être abondant, car de nombreux ossements en furent retrouvés sur le site.
Le site n’est pas accessible au public.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La ‘Culture Umm al Nar’ est le terme académique utilisé pour la civilisation de l’Arabie du Sud-est qui s’est développée entre 2 500 et 2 000 ans avant notre ère.

Informations sur le lieu

ADRESSE

Sas Al Nakhl Island,
Abou Dhabi

Carte postale

Réalisez une carte postale à envoyer en ligne ou par la poste à un proche ou à votre famille.

Select an image

Sélectionnez une image

Write note

Écrire votre message

Email

Entrer l'adresse e-mail / Adresse Postale

Envoyez une carte postale

Exprimez-vous