Revenir en arrière
detail banner

Al Taghroodah

detail banner
La poésie chantée bédouine traditionnelle Al-Taghrooda est une coutume commune pratiquée traditionnellement aux EAU par des tribus connues pour élever des dromadaires et à voyager à dos de dromadaires.

La poésie chantée bédouine traditionnelle Al-Taghrooda est une coutume commune pratiquée traditionnellement aux EAU par des tribus connues pour élever des dromadaires et à voyager à dos de dromadaires.

 

Cet art traditionnel est omniprésent dans la région occidentale et la ville de Al-Aïn, il est également présent dans certaines communautés bédouines autour des zones montagneuses de Ras Al Khaimah et de Fujairah, et chez les habitants de petits villages agricoles, et connus dans le patrimoine comme Al-Mahdar. À cette occasion, les anciens se réunissent pour réciter des poèmes à un public essentiellement composé des membres de la famille. Les nouvelles communautés et sociétés qui se sont formées autour des marchés de dromadaires à Abou Dhabi, Dubaï, Sharjah et Umm Al Quwain sont également des lieux importants où vit encore et toujours la pratique de cet art parmi ces groupes.

 

Al-Taghrooda est un type populaire de poésie bédouine traditionnelle qui se chante, composée par des poètes et récitée par des hommes voyageant à dos de dromadaire à travers le désert. Al-Taghrooda commence par la composition ou l'improvisation d'un court poème, lequel est alors récité et répété par d'autres voyageurs.

 

Ces poèmes et chansons sont interprétés individuellement ou collectivement par des cavaliers chameliers, l'interprète principal ou le chef de groupe chantant la première ligne, et le reste du groupe poursuivant. Ces poèmes peuvent être chantés lors des rassemblements nocturnes et des cérémonies tenues pour d'autres occasions et événements sociaux, car cette poésie chantée à la particularité de n'être accompagnée d'aucun instrument de musique.

Télécharger PDF